Réhabilitation et mise aux normes ANC

Réhabilitation et mise aux normes de l’assainissement non collectif d’une habitation de 17 pièces, en Corse

Réhabilitation et mise aux normes de

l’assainissement non collectif d’une habitation de 17 pièces, en Corse

Installation d’une avec irrigation enterrée sous pression, par kit IRRIGO

Réhabilitation et mise aux normes ANC : Ce projet concerne la réhabilitation/extension de la villa du domaine Cala Rossa, et du système d’assainissement non collectif de ladite villa.

Devis, Prix Information ? Contacter notre Assainiste pour la Corse


1. Projet

mise aux normes ANCIl s’agit d’une rénovation importante : une habitation de 800m² en bord de mer, dans un quartier résidentiel très coté :

  • Villa de 17 pièces principales
  • de 20 personnes de façon intermittente
  • Terrain de perméabilité supérieure à 250mm/h

Un des points important était de définir les contraintes liées à issus du projet d’extension de l’habitation.

L’arrêté du 7 mars 2012 modifiant l’arrêté du 7 septembre 2009 fixe « …les prescriptions techniques applicables aux installations d’assainissement non collectif recevant une charge brute de pollution organique inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5 ».


2. Conditions et contraintes pour l’aménagement d’une filière d’ANC

Sur le secteur concerné, le taux d’occupation est important mais l’habitat épars. Un vient d’être mis en place.

L’habitation existante date d’une trentaine d’années et se situe en aval de ce réseau, mais dispose d’un traitement autonome fonctionnant pour 4 personnes en période estivale.

Cette habitation, rasée, sera reconstruite et agrandie.

l’aménagement d’une filière d’ANCLe projet d’aménagement/réhabilitation porte sur 2 parcelles mitoyennes :

  • 1 parcelle avec l’habitation existante,
  • 1 parcelle faisant l’objet du projet de réhabilitation et d’aménagements avec extension de l’habitation.

La topographie des 2 parcelles est marquée par la même pente générale vers la mer, modifiée par un ressaut dû à une formation géologique différente en bordure de mer.

Différents essais de perméabilité sur les deux terrains montrent que les sables en place faciliteront l’infiltration des eaux usées traitées dans le sol, en faisant toutefois attention à ne pas descendre trop profondément du fait de la composition granitique du sous-sol.

L’épandage des effluents de la maison existante a été réorienté vers la parcelle voisine, 2ème parcelle concernée par ce projet.

La perméabilité mesurée sur place indique, selon le CTGREF et pour un épandage estival, une charge d’eau admissible de :

  • 102 litres/m²/jour en tranchées filtrantes,
  • 62 litres/m²/jour par lit filtrant.

Choix de filière et d’implantation3.

L’implantation dépendait de la fréquentation et des aménagements prévus dans le cadre de cette réhabilitation, ainsi que des contraintes de limite de propriété et d’écoulement gravitaire au-delà d’un .

L’existence d’un seul drain perpendiculaire aux parcelles et la prévue d’une piscine en amont, ont amené au choix d’un système de microstation, afin de pouvoir répandre, après traitement primaire, les eaux usées traitées par l’intermédiaire d’irrigation sous pression sans contrainte gravitaire.

L’implantation de ce système d’irrigation est prévue en aval de la construction existante et de la piscine à venir.


4. La solution retenue pour la réhabilitation et mise aux normes ANC

filière compacte de la Gamme OXYFILTREAfin de répondre à ces différentes attentes le choix s’est porté sur une filière compacte de la Gamme OXYFILTRE :

  • OXYFILTRE 17,
  • Kit irrigation IRRIGO,
  • 90ml de goutte à goutte enterré sous pression.

5. OXYFILTRE 17

La filière d’épuration ultra compacte OXYFILTRE 17 a été choisie, entre autres, pour les raisons suivantes :

  • Capacité de la station 7500 litres,
  • Filtration zéolite de 5m²,
  • Agrément ministériel 2012-012 du 15 février 2012,
  • Avis technique favorable du CSTB de Nantes.

La filière d’épuration ultra compacte OXYFILTRE 17


L’OXYFILTRE 17 est un système de traitement des eaux usées domestiques agréé jusqu’à 17EHL’OXYFILTRE 17 est un système de traitement des eaux usées domestiques agréé jusqu’à 17EH, compact (10m²), sans odeur et programmable selon la fréquentation.

Il peut-être installé en nappe phréatique et fonctionner par intermittence.

La station travaille sur le principe d’une oxygénation forcée (boues activées). L’effluent arrive dans la cellule d’activation où s’opère une oxygénation favorisant le développant des bactéries aérobies.

Après une période de décantation verticale les eaux prétraitées débouchent dans les deux filtres compacts qui disposent d’une zone de rétention après filtration.

Ceci permettra alors un rejet grâce, dans ce cas, au kit Irrigation IRRIGO.

Voir également « Solution Filtration Ultracompacte Oxyfiltre :  http://www.stoc-environnement.fr/assainissement/solution-filtration-ultracompacte-oxyfiltre/



6. Le choix IRRIGO : réutilisation des eaux usées traitées par irrigation souterraine

L’étude de sol a fait ressortir une perméabilité excessivement haute.

Si, dans bien des cas, une forte perméabilité est favorable à l’épandage, l’étude hydrogéologique  a été ici très claire :

  • En cas d’épandage gravitaire, seuls les premiers mètres suffiront à absorber les eaux traitées et un phénomène de gouttière se formera.

irrigation souterraineLa conséquence directe de cette gouttière est un risque de résurgence des eaux rejetées en aval du drain.

  • L’irrigation enterrée sous pression par IRRIGO permettra :
    • Une répartition homogène du rejet sur l’ensemble des canalisations,
    • Une absorption par les plantes d’une partie des eaux,
    • Une évaporation naturelle (du fait de la ).

réutilisation des eaux usées traitéesLe  système d’irrigation souterraine IRRIGO utilise le sol et le système racinaire des plantes pour évacuer les eaux traitées via une ou plusieurs canalisations perforées.

Positionné en aval de l’OXYFILTRE 17, il répond aux besoins d’ANC dans une emprise au sol réduite et permet de traiter l’ensemble des effluents indépendamment de la nature du sol.

Le procédé est compatible avec la présence des végétaux préexistants.
Les plantes éventuellement ajoutées seront sélectionnées pour leur capacité à développer leur système racinaire en profondeur et à absorber l’eau.
Le réseau d’alimentation en eau sera disposé selon la configuration du terrain, la disposition des végétaux existants et les .

Dans un souci de protection des ressources naturelles, la réutilisation des eaux usées traitées connaît un grand essor, soutenu par les pouvoirs publics.


7. Le suivi du chantier : présence d’eau…

Relevage

Pour pallier aux problèmes d’altimétrie, un relevage a été prévu entre la maison et la station, ce qui permet de :

  • positionner la station en partie haute de la dune,
  • réduire d’autant le problème de résurgence.

La station étant ainsi placée, plus haut que la maison, la collecte des effluents se fait dans un poste de relevage.

ArrimageArrimage

Lors du pour installer la cuve, le chantier a atteint l’eau, non pas le niveau de la mer, mais des poches de résurgences d’eau douce, indétectables au préalable.

L’ensemble a été coulé dans le béton (pour éviter que les cuves ne flottent) et remblayé en même temps.Dans la mesure où le sable stabilisé ne pouvait suffire à maintenir la station une fois celle-ci posée, une dalle de béton a du être fabriquée sur mesure puis posée dans la fouille.

La cuve a alors été sanglée à la dalle.

L’ensemble a été coulé dans le béton (pour éviter que les cuves ne flottent) et remblayé en même temps.

Devis, Prix Information ? Contacter notre Assainiste pour la Corse


Cet article est également paru dans le CNATP Info n°74 du de Mai 2016 : Cnatp info mai 2016, Oxyfiltre 17, LecciCet article est également paru dans le CNATP Info n°74 du  de Mai 2016 : Cnatp info mai 2016, Oxyfiltre 17, Lecci


   Article Réhabilitation et mise aux normes ANC de l’assainissement non collectif
   d’une habitation de 17 pièces, en Corse - © Service Communication STOC Environnement
Service Communication STOC Environnement