mini station microstation ou station d’épuration pour la maison.

Mini station Microstation : c’est quoi la différence ?

Voilà une question qui revient régulièrement et qui mérite un petit éclaircissement.mini station microstation ou station d’épuration pour la maison.

Plutôt que de classer cette question dans les FAQ « Frequently asked questions »  ou « Foire aux questions » (en Français dans le texte), autant faire toute la lumière sur le sujet.

Pour ce qui est de la réponse à cette question « Mini station Microstation : c’est quoi la différence ? » : Et bien il n’y en a pas… ou presque !

En effet, on utilise le nom « mini station » ou «  » pour expliquer que ce sont des systèmes de traitement des eaux usées compacts. L’origine de cette « compression » à pour but de mieux expliquer que c’est tout simplement une station d’épuration miniaturisée.

STATION D'EPURATION

En effet, la plupart des gens connaissent le système de la station d’épuration communale qui traite les eaux usées des logements raccordés au tout à l’égout. Tous les effluents sont acheminés vers cette station d’épuration, généralement présentée au grand public comme d’immenses bassins munis de moteurs (voir des motoréducteurs) et de (appelées également oxygénateurs de surface), qui brassent et oxygènent les effluents avec une décantation primaire, et d’un ou plusieurs clarificateur(s) permettant d’épurer les eaux usées traitées.

Les mini stations ou travaillent sur le même principe, mais tout est miniaturisé, adapté à la taille d’une (ou plusieurs) habitation(s) individuelle(s). Les moteurs et les turbines d’oxygénation sont de taille réduite par rapport à ceux des stations d’épuration.

Ce sont donc des stations d’épuration, mais à l’échelle individuelle, d’où l’utilisation depuis de nombreuses années de ces deux expressions « Mini station & Micro station ».

Pour en savoir plus sur les stations d’épuration : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89puration_des_eaux

Profitons-en également pour vous apporter quelques explications sur ces systèmes de traitement des eaux usées, où diverses techniques ont vu le jour depuis une trentaine d’année, et pour vous expliquer également que certaines agréées ne sont pas forcement de véritables mini station ou microstation…mais des dispositifs spéciaux agréés !

Vous pouvez également consulter l’article qui avait été réalisé il y a quelques temps :  « Micro Station d’épuration : « Explications des différents systèmes de traitement des eaux usées ».

Un peu d’histoire mini station microstation origine(s).

La Nantaise des eaux avec ses mini stations SOAF XM3 (entre autres) et VOR Environnement faisait partie des pionniers en France à fabriquer et concevoir ces systèmes d’épuration compacts et ultra-compacts. (Voir également sur ce sujet « Assainissement Autonome : 25 ans d’histoire liés à STOC Environnement »).

mini station micro station machine à laver l'eau sale !

La machine à laver l’eau sale…

Fin des années 70 et au début des années 1980 la SOAF XM3 (commercialisée par STOC Environnement dès 1991) arrivait comme une petite révolution sur le marché de l’, avec un slogan et une publicité plus que Vintage :

« La machine à laver l’eau sale » !

Pour autant, l’expression était claire, l’objectif également :

Remplacer les fosses septiques qui a l’époque ne traitaient que les eaux des WC (les eaux vannes), et n’étaient pas comme les fosses toutes eaux d’aujourd’hui qui réceptionnent les eaux vannes et les eaux ménagères (appelées également les eaux grises).

Mini station micro station : les différents procédés de traitements…

Pour ceux qui sont à la recherche d’une individuelle, il y a depuis la sortie des agréments de ces diverses microstations et autres dispositifs, le site du ministère qui vous permet de choisir un dispositif agréé. Mais là encore, il y a de nombreux produits classés selon leur procédé épuratoire.

Les grandes familles sont :

– les filtres compacts

– les filtres plantés

– les microstations à cultures libres

– les microstations à cultures fixées

– les microstations SBR

Installations d’assainissement non collectif réglementaires – Liste des dispositifs

Comment s’y retrouver pour comprendre le principe de fonctionnement et d’épuration ?

Les filtres compacts :

Les filtres compactsBien qu’agréé, ce sont des dispositifs de traitement mais ce ne sont pas des ministations ou microstations.

En effet, vous avez en amont un dispositif de prétraitement indispensable, type fosse toutes eaux, et pour remplacer l’épandage, un dispositif de traitement sous forme de filtration, à base de zéolite, de laine de roche, copeaux de coco et autres matériaux filtrants, permettant de remplacer le sol n’ayant pas les capacités à s’en charger.

Tous ces dispositifs ont une décantation dans la cellule de prétraitement, nécessitent donc une ventilation secondaire et bien souvent un réseau séparatif des eaux vannes et des eaux ménagères, avec un bac à graisse intermédiaire…

Les filtres plantés  :

filtres plantésPour ces dispositifs de traitement, il faut là aussi un prétraitement en amont type fosse.  Pensiez vous réellement que les plantes allaient tout traiter ?

Composition en général de cette filière :

Prétraitement type fosse toutes eaux (si possible muni d’un pré filtre intégré) ; une alimentation pour le pompage (il faut bien amener les effluents pré-traités vers les « plantes ») ; puis un ou plusieurs filtres plantés de roseaux à écoulement vertical et ou horizontal, et pour finir, un regard de collecte qui permet d’analyser si le traitement est réalisé correctement… et puis il vous faut généralement y ajouter un poste de relevage pour évacuer les eaux usées traitées…

Les microstations à cultures libres :

microstations à cultures libresCe sont de véritables microstations, généralement munies d’un moteur et d’une turbine d’oxygénation. Ces mini stations (l’expression est cette fois à la hauteur) n’ont que 2 compartiments (donc très compactes) : un premier bassin qui permet l’oxygénation des effluents, un deuxième servant de clarificateur, où l’on retrouve souvent une pompe de recirculation échangeant d’un bassin à l’autre (du clarificateur vers le bassin d’oxygénation) pour un traitement optimal.

On est très proche de la station d’épuration miniature évoquée plus haut.

Il existe dans ces modèles de ministation(s) à culture libre, des versions avec  3 (voir 4) bassins ou compartiments compacts, qui sont équipés pour agir sur le bassin d’oxygénation d’un suppresseur (ou pompe à air) qui alimente des tubes ou disques diffuseurs fines bulles.

Les microstations à cultures fixées :

microstations à cultures fixées Dans la plupart des cas, cette technique utilise une phase de prétraitement anaérobie (fosse septique ou toutes eaux, décanteur) et une phase de traitement aérobie. Le principe repose sur le développement des bactéries sur un support. Ce dernier prend des formes et utilise des matériaux très différents (billes ou autres géométries en plastique, structures alvéolaires, morceaux de laine de roche, des fibres végétales ou textiles, etc…) .

Le fait de combiner une phase anaérobie et une phase aérobie fait que ces sont moins compactes que les à (dites culture libre). Les vidanges peuvent par contre être plus espacées que dans les systèmes à boues activées du fait de la présence d’un décanteur en tête, mais avec les problèmes que l’on connait : qui dit décantation, dit ventilation secondaire pour évacuer les gaz…

Les microstations SBR :

microstations SBRCe sont là aussi de véritable microstation (mini station n’étant pas vraiment le mot approprié). En effet le procédé SBR est moins compact (en volume), mais ce sont bien souvent des cuves uniques (jusqu’à 10EH).

Le procédé SBR (Sequencing Batch Reactor), c’est un réacteur séquentiel qui alterne le prétraitement et l’oxygénation pour que ces phases soient réalisées successivement dans la même cuve … Ce sont des réglages de temps entre les phases, et totalement pilotés par ce réacteur séquentiel et un compresseur déporté qui opère au signal programmé…

Mini station + filtre compact ou  microstation + filtre planté c’est possible (Chez STOC Environnement):

STOC Environnement travaille depuis de nombreuses années sur tous ces systèmes d’assainissement autonome, et ses différentes techniques de traitement peuvent également s’additionner (Solutions Hybrides).

OXYFILTRE-5-C’est le cas de la gamme OXYFILTRE, qui couple une mini station et un filtre compact, permettant ainsi d’être agréé également pour les résidences secondaires, alors qu’aucune autre micro station à culture libre ne le propose

C’est également le cas de HYBRIDO notre dernière solution hybride pour l’assainissement semi collectif (ASC), qui couple une micro station ou une station d’épuration avec un filtre planté. Ces deux solutions réunies permettent d’absorber les variations de charges et de population : idéal pour les campings, gites et autres lieux touristiques, grâce aussi à son

Vous en savez désormais un peu plus sur ces différents systèmes de traitement, et sur la question mini station ou micro station qui ne se pose plus ?

A vous maintenant de choisir le système qui vous semble le plus compact et le plus fiable, et bien entendu de valider votre filière avec votre bureau d’étude et votre SPANC (Service Public d’).

contact-assainistesBesoin d’aide ?

Notre assainiste de proximité peut vous aider

« mini station microstation ou station d’épuration pour la maison. » : 

Une information du Service Communication STOC Environnement.

 

Service Communication STOC Environnement